Comment partir travailler à l’étranger quand on est étudiant ?

Lorsque vous êtes étudiant, vous rêvez certainement de partir travailler à l’étranger. Pour cela, vous avez la possibilité de faire ce que l’on appelle un Programme Vacances Travail dans de nombreux pays. Il vous sera alors très grandement recommandé de souscrire à une assurance afin de vous protéger. Dans cet article, nous allons voir comment vous pouvez partir travailler à l’étranger et comment vous protéger.

 Travailler à l'étranger

Le PVT, la solution pour travailler à l’étranger

Vous avez entre 18 et 31 ans ? Le PVT ou Permis Vacances Travail est fait pour vous ! Vous allez pouvoir partir travailler au Canada, en Australie, en Nouvelle Zélande, au Brésil ou encore en Argentine ou au Japon pendant une durée de 1 mois à 2 ans grâce à ce permis.

Très simple à obtenir pour l’Australie ou la Nouvelle Zélande, il l’est beaucoup moins pour le Canada qui limite son nombre à environ 13.000 chaque année.

Afin de l’obtenir pour le Canada, vous devrez compter sur la chance. En effet, il s’agit tout simplement d’un tirage au sort qui vous permettra ou non d’obtenir votre PVT, Permis Vacances Travail.

C’est grâce à lui que vous pourrez arriver sur le territoire canadien et passer la frontière sans aucun problème. Pas besoin d’avoir déjà votre contrat signé lorsque vous arrivez. C’est bien là toute la force du Programme Vacances Travail. Vous pouvez arriver sur le territoire et commencer alors vos recherches d’emploi à ce moment là.

Si il y a le mot « Vacances » dans PVT, c’est parce que cela vous permet également, si vous le souhaitez, de rester 2 ans dans le pays d’accueil sans avoir à travailler. Autrement, vous seriez limité à 6 mois avec un VISA touriste classique.

Pourquoi se protéger et comment ?

Si vous avez l’intention de partir travailler à l’étranger, il y a quelque chose que vous devez bien comprendre. Vous devrez absolument vous couvrir avec une assurance PVT. En effet, votre assurance normale ne vous protège en rien lorsque vous partez à l’étranger pour travailler.

Vous êtes contraints de vous tourner vers des organismes spécialisés comme Chapka, CCM ou encore AOC Insurance Broker. Ces organismes vous couvriront pour environ 400€ par ans.

Notez que les frais médicaux peuvent être considérables au Canada, en Australie, en Nouvelle Zélande ou encore au Japon. Bien évidemment, vous pouvez essayer de faire les malins et partir sans assurance PVT, mais croyez nous, vous risquez vraiment de le regretter.

Seul le Canada oblige ses « PVtistes » à disposer d’une assurance PVT. Les autres pays la recommandent très grandement (et plus de 85% des personnes la prennent pour l’Australie) mais ne l’obligent pas.

Si vous avez des problèmes au cours de votre séjour, si vous perdez votre valise, si vous devez rentrer en toute urgence, si vous vous faites hospitaliser, si vous devez changer de lunettes,…tout cela est pris en charge par votre assurance PVT à seulement 400€ par an environ.

Ne jouez pas avec le feu, il serait vraiment trop dommage de gâcher votre séjour parce que vous n’étiez pas prêts à dépenser quelques centaines d’euros en plus sur un voyage à plusieurs milliers d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *